27 ACTES POURRAIENT ÊTRE CONFIÉS AUX AS/AP !

Vous vous souvenez sans doute de la pugnacité dont nous avons fait preuve, en 2015/2016, lorsque, dans ce même dossier, nous avons dû défendre les actes de notre rôle propre. Sachez que cette fois-ci… c’est largement pire !!!

La DGOS, les représentants des employeurs, comme les syndicats des aides-soignantes (AS) et des auxiliaires de puériculture (AP) souhaitent que 27 actes infirmiers puissent être réalisés par des AS/AP. 27 ! Pas moins !

NOTRE PROFESSION EST CLAIREMENT EN DANGER

Pour contrer cette manœuvre ministérielle dont le but, in fine, est de rendre légal ce qui est aujourd’hui effectué hors de tout cadre juridique dans les services (et ainsi accéder aux requêtes des directeurs d’établissements et d’EHPAD), Convergence Infirmière a décidé de mener une enquête auprès de la profession, afin que les infirmières s’expriment et donnent leur avis : est-ce que ces actes doivent être confiés aux AS/AP ?

QUID DE LA QUALITÉ DES SOINS ET DE LA SECURITÉ DES PATIENTS ?

Nous vous demandons de participer en nombre au questionnaire ci-dessous. Notre profession est en danger : il est grand temps d’agir !

Comment, en effet, est-il possible de défendre la qualité des soins et la sécurité des patients en nivelant par le bas le niveau des diplômes et de qualification des professionnels de santé ? C’est HALLUCINANT !

Bien entendu, Convergence Infirmière portera la voix des infirmiers libéraux, et le résultat de cette enquête sera communiqué à la DGOS et aux groupes de travail.

Source : convergence

Obtenez Outlook pour iOS