Qu’est-ce que la maladie de Crohn ?

La maladie de Crohn est une inflammation chronique de la paroi du tube digestif. Elle peut toucher n’importe quelle portion du tube digestif depuis la bouche jusqu’Ă  l’anus, mais dans 95 % des cas les zones inflammatoires se situent prĂ©fĂ©rentiellement dans l’ilĂ©on (partie terminale de l’intestin grĂŞle), le gros intestin (colon) et/ou l’anus. L’inflammation est segmentaire (des segments de tube digestif atteints alternent avec des segments sains) et volontiers asymĂ©trique par rapport Ă  l’axe longitudinal du tube digestif.

appareil digestif
Cette MICI (pour Maladie inflammatoire chronique de l’intestin) dĂ©bute prĂ©fĂ©rentiellement chez l’adulte jeune entre 20 et 30 ans, voire Ă  l’adolescence ou dans l’enfance (5 enfants sur 100 000/an), mais elle peut aussi dĂ©buter plus tard, chez l’adulte d’âge mĂ»r. Son Ă©volution par poussĂ©es successives entrecoupĂ©es de rĂ©missions de durĂ©es variables est caractĂ©ristique. Environ 30 % des patients font une poussĂ©e unique. Chez les autres, l’histoire naturelle de la maladie Ă©volue vers une aggravation des lĂ©sions au fil des poussĂ©es, provoquant Ă  la longue des dĂ©gâts dĂ©finitifs des intestins et des complications.

L’origine de la maladie, multifactorielle, est encore inconnue. Mais plusieurs facteurs pourraient favoriser sa survenue :

Des facteurs génétiques :
Des facteurs immunologiques :
Des facteurs environnementaux :
Des facteurs environnementaux :

Le tabagisme a une influence nĂ©faste sur l’histoire naturelle de cette maladie, participant Ă  son aggravation et Ă  la frĂ©quence des poussĂ©es. Son rĂ´le dans la survenue de la maladie reste cependant discutĂ©.
Des hypothèses qui demandent toutefois à être validées.

Les symptĂ´mes de la maladie de Crohn sont avant tout digestifs

La maladie de Crohn est le plus souvent responsable de symptĂ´mes qui perdurent et finissent par alerter :

Des signes gĂ©nĂ©raux : une altĂ©ration de l’Ă©tat gĂ©nĂ©ral avec amaigrissement, fatigue, fièvre, et chez l’enfant une cassure des courbes du poids et de la taille ;
Des signes digestifs : maux de ventre, diarrhĂ©es qui traĂ®nent malgrĂ© l’absence d’infection intestinale (les coprocultures sont nĂ©gatives), fausses envies de dĂ©fĂ©quer, Ă©missions de glaires et de sang en cas d’atteinte du rectum, et/ou, en cas de localisation ano-pĂ©rinĂ©ale de la maladie, des douleurs anales avec saignements en allant Ă  la selle liĂ©es Ă  une fissure anale, des douleurs anales et une tumĂ©faction du pĂ©rinĂ©e liĂ© Ă  un abcès du pĂ©rinĂ©e ou un Ă©coulement pĂ©rinĂ©al liĂ© Ă  une fistule pĂ©rinĂ©ale.
Des manifestations extra-digestives : Plus rarement, ce sont des manifestations extra-digestives qui attirent l’attention : rhumatismes inflammatoires des articulations pĂ©riphĂ©riques ( arthrites) ou de la colonne vertĂ©brale, atteinte inflammatoire de l’Ĺ“il ( uvĂ©ite), ou encore atteintes dermatologiques ( Ă©rythème noueux, pyoderma gangrenosum, aphtes invalidants).

Le diagnostic basé sur la visualisation des lésions

Le diagnostic est le plus souvent effectué lors d’une poussée.

Plusieurs techniques d’imagerie du tube digestif sont utilisĂ©es pour mettre en Ă©vidence les lĂ©sions :

La coloscopie est principalement pratiquée devant des diarrhées chroniques.

L’entĂ©roscanner et l’entĂ©ro-IRM ont remplacĂ© le transit du grĂŞle pour l’exploration de cette partie du tube digestif. " L’entĂ©ro-IRM est aujourd’hui la technique de choix d’exploration de l’intestin grĂŞle.

L’entĂ©rocapsule (ou capsule endoscopique ou vidĂ©o-capsule) de l’intestin grĂŞle est indiquĂ©e en cas de suspicion de maladie de Crohn lorsque la coloscopie et l’entĂ©ro-IRM n’ont pas montrĂ© de lĂ©sion et que l’entĂ©ro-IRM a Ă©liminĂ© toute stĂ©nose.

Evolution de la maladie de Crohn

Bien pris en charge, les patients mènent une vie quasi-normale (voir notre article " Maladie de Crohn, RCH… des maladies difficiles Ă  vivre"). Mais avec le temps, certaines complications peuvent apparaĂ®tre :

Des complications digestives :
Des complications extra-digestives:
Des répercussions psychologiques et professionnelles sont possibles du fait du caractère tabou et invalidant pendant certaines poussées.
Chez les plus jeunes : des retards de croissance, de puberté et des difficultés scolaires ont également été rapportées.

Obtenez Outlook pour iOS